Cinéma français

Cinéma français

Personne n’en doute. Les Frères Lumière ont donné naissance à l’une des inventions les plus populaires. Divertissement, procès, documentaires, séries, dessins animés, tout ce que nous voyons sur nos écrans nous vient de ces deux frères qui décidèrent un jour de tenter leur chance en cherchant à mettre en mouvement les images prises par leur père photographe.

Georges Méliès

Georges Méliès

Premiers essais

Tout commença à la fin du XIXème siècle. Les historiens fixent à 1895 l’année officielle de création du cinéma. Cette année-là, l’essai intitulé L’Arrivée d’un train en gare de la Ciotat, court-métrage réalisé par les Frères Lumières, devint le premier film de l’histoire.

Il faut cependant attendre Georges Méliès pour voir les premiers films scénarisés. Parmi ses films les plus importants figurent Le Voyage dans la Lune, un court-métrage réalisé en 1902 et considéré comme le premier film de science-fiction.

Durant les vingt premières années du XXème siècle, le cinéma français  devint le plus important en Europe et dans le monde, se disputant la première position avec les Etats-Unis et leurs faibles coûts de production. A cette époque, Gaumont, les plus grands studios du monde, se trouvaient en France. Ils produisirent un film épique sur la vie de Napoléon sous la direction d’Abel Gance en 1927.

Les guerres et leurs conséquences

Malheureusement, la Première Guerre Mondiale eut des répercussions sur l’industrie cinématographique française. La dépression suivant la guerre laissa le champ libre aux films américains qui gagnèrent l'intérêt des publics européens et français.

Pour éviter l’effondrement du cinéma national, les autorités françaises établirent une loi imposant la projection d’un film français à chaque fois que sept films étrangers étaient diffusés dans une salle. Cette loi permit à des cinéastes comme Jacques Feyder de devenir des pionniers du réalisme poétique et de l’impressionnisme français, un genre repris par d’autres réalisateurs comme Jean Vigo dans des films tels que L’Atalante.

Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, l’industrie française du cinéma connaissait encore des difficultés et la situation s’aggrava après l’invasion nazie. Cependant, c’est à cette période que Marcel Carné réalisa le chef-d’œuvre Les Enfants du Paradis, un symbole du nationalisme français sorti après la fin de la guerre. Le film fut désigné par les critiques comme étant le meilleur film jamais réalisé en France.

Entre les années 1950 et 1960, de nouvelles approches apparurent, explorant les dimensions politique et sociale. Les réalisateurs les plus marquants de cette époque furent André Bazin, François Truffaut, Jean-Luc Godard, Resnais, Agnès Varda, Jacques Demy et Claude Chabrol. Parmi les films les plus remarquables, on peut citer Les quatre cents coups de François Truffaut (1958), Le Samouraï (1968), avec Alain Delon, et L’Armée des ombres (1969), tous deux de Jean-Pierre Melville.

     

Les Enfants du Paradis

Les Enfants du Paradis

La Môme

La Môme

La renaissance

Les années suivantes marquèrent une nouvelle époque pour le cinéma français. Jusqu’aux années 1980, le mouvement avant-gardiste concurrence de près les productions américaines plus portées sur le style et l’aspect show-business que sur le contenu. On peut retenir de cette période le nom de Jean-Jacques Beineix, réalisateur de Diva (1981) et 37°2 le matin (1986).

Dans les années 1990, le cinéma français retrouve son inventivité. Des films comme Delicatessen, La Cité des enfants perdus et Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain représentent une nouvelle vague menée par le talentueux réalisateur Jean-Pierre Jeunet.

La dernière décennie a vu émerger de nouveaux réalisateurs et acteurs récompensés comme Marion Cotillard, Oscar et BAFTA de la Meilleure Actrice pour son interprétation d’Edith Piaf dans La Môme ou Xavier Beauvois vainqueur d’un Goya, d’un César, d’un BAFTA et du Festival de Cannes.

Retour à Eurocinema

Inscrivez-vous à la Newsletter Eurochannel !

Ne manquez rien de notre programmation et de nos concours et événements exclusifs !