À l'antenne 02:05 - 04:00Romance à l'italienne (Italie)
Demain20:50 - 22:30La Loi de la mafia (Italie)

Interview avec Dennis van de Ven

Dennis

Dennis

Dennis

Interview avec Dennis van de Ven (acteur)

Comment vous êtes-vous impliqué dans le projet de la série ?
Mon meilleur ami Jeroen m'a demandé si je voulais jouer l'autre personnage principal dans une série policière que lui et Pieter Kuijpers voulaient faire. Basée sur l'atmosphère de Tatort, une série policière allemande que nous avions l'habitude de regarder dans le sud de la Hollande (d'où nous sommes originaires tous les trois) dans les années 90.

Qu'est-ce qui vous a attiré dans votre rôle ?
Jeroen et moi travaillons ensemble depuis 22 ans comme comédiens. Nous avons une sorte d'alchimie. Cela est une bonne base pour interpréter tous les deux un bon flic et un mauvais flic. Il agit, je pense. Au fil des saisons, j'ai trouvé le moyen de faire de mon personnage un héros maladroit qui parfois dirige l'enquête et qui, d'autres fois, court derrière son collègue.

Comment vous êtes-vous préparé pour ce personnage ?
Le plus important, c'est que Jeroen et moi écrivons les saisons avec les auteurs de Winchester McFly. Nous pouvons ainsi enrichirle dialogue de ce que nous trouvons intéressant, en complément de l'intrigue. Nous insérons aussi dans les scénarios ce que nous voulons dire sur les gens d'une manière sensorielle. Nous adorons la maladresse et les moments bizarres, ainsi que les blagues qui n'ont pas l'air d'en être. En dehors de cela, nous sommes allés sur le terrain avec des flics et nous avons eu un entraînement, y compris une session au stand de tir.

Comment décririez-vous la série à des personnes ne résidant pas aux Pays-Bas... comme quelqu'un au Pérou ou en Argentine ?
L'intrigue de Strike Force se déroule au cœur de Tilburg. Nous combinons l'intrigue forte avec l'humour d'un anti-héros et d'un cow-boy du centre-ville. C'est un numéro d'équilibriste entre humour et tension.

Qui vous a influencé pour préparer ce rôle ? Avez-vous emprunté des traits de caractère à d'autres personnages fictifs ?
Sans vouloir être trop drôle, j'utilise l'approche de l'inspecteur Clouseau (Peter Sellers) et de Tommy Lee Jones dans Tueurs nés. Willem Niessen est toujours tendu et ne se sent jamais vraiment à l'aise.

Notre amitié est en quelque sorte la même qu'à l'écran. Nous sommes assez différents, mais "la totalité est plus que la somme des parties". Et bien que Strike Force soit beaucoup plus sérieux que nos rôles comiques, nous avons le même plaisir à le filmer, toujours à la recherche de la plaisanterie qui fera mouche, de la ligne de dialogue pertinente et du regard à ne pas rater dans la scène.

Cette production est devenue un succès et a duré 3 saisons. Elle a même été renouvelée pour une 4e saison ; vous attendiez-vous à un tel succès ?
Nous devions être très patients avant d'avoir le feu vert pour démarrer la réalisation de la deuxième saison. Les critiques et l’accueil du public étaient si bons ! Il était inconcevable de ne pas donner une suite. Puis, en cours de tournage de la troisième saison, nous avons appris le lancement officiel de la quatrième. La confiance s'est doncaccrue en cours de route.

Retour à Strike Force

Inscrivez-vous à la Newsletter Eurochannel !

Ne manquez rien de notre programmation et de nos concours et événements exclusifs !