Les 3 films de Stefano Incerti à ne pas manquer

Verificatore

Il Verificatore (1995)

Les 3 films de Stefano Incerti à ne pas manquer

Pour marquer la diffusion de Paysage d’hiver (Neve), le drame italien de Stefano Incerti, Eurochannel a fait une sélection de trois de ses productions à regarder absolument pour comprendre son art de la réalisation. Ces films provocants et révélateurs, vous tiendront en haleine du début jusqu’à la fin !

Il Verificatore (1995)

Sorti en 1995, Il Verificatore est le premier long métrage de Stefano Incerti. Dans cette tragédie italienne tournée à Naples, un homme va au bout de sa fierté. Il s’appelle Crecenzio - incarné par Antonio luorio - un corpulent releveur de compteur, aperçu pour la première fois au moment où il fait sauter un immeuble. Le mobile de cet acte aussi drastique que désespéré, est le point de départ de l’histoire racontée en flashback.  Jusqu’à l’explosion, la vie de Crecenzio n’était réputée que pour sa morosité. Lorsque le contrôleur apprend le viol de la femme qu’il aime, il perd les pédales et s’égare dans un tourbillon destructeur. Les effets iront bien au-delà de ce que Crecenzio aurait pu imaginer.

Il Verificatore a remporté les prix de meilleur réalisateur, meilleur premier long métrage et meilleure révélation en 1995 au Globe d’or, ainsi que le prix du meilleur jeune réalisateur en 1996 aux David di Donatello.

The Man of Glass (2007)

The Man of Glass (L'uomo di vetro) est le huitième long métrage de Stefano Incerti. L’histoire basée sur des faits réels, relate la vie du premier « pentito » de la mafia sicilienne. Après s’être essayé à des intrigues croisées dans ses précédents films, Incerti est revenu à la narration unique pour ce film. Le film raconte l’histoire d’un homme guidé par la culpabilité et qui révèle les pratiques de la mafia locale. Ce film est un témoignage édifiant sur les codes de conduite à suivre quand on vit entouré par la mafia, et sur les terribles conséquences encourues pour le non respect de ces règles.   

The Man of Glass a remporté le Grand Prix et le Prix du Jury du Festival en 2007 au Festival des Films du Monde de Montréal.

Gorbaciof (2010)

Diffusé hors compétition lors de la 67e édition de la Mostra de Venise en 2010, Gorbaciof est le 10e film d’Incerti. Dans le film, Marino Pacileo est surnommé « Gorbaciof » en raison de la proéminente tâche de naissance qu’il a sur le front. Il est comptable à la prison de Poggioreale à Naples. Pacileo, silencieux et réservé de nature, n’a qu’une passion dans la vie : le poker. Il est amoureux d’une Chinoise dénommée Lila. Lorsqu’il découvre que son père ne peut s’acquitter d’une dette de jeu, Pacileo détourne les fonds des coffres de la prison pour les offrir à la femme. Dès lors, de perte en perte, et de dessous-de-table en braquage, il se retrouve sur la corde raide.

Gorbaciof a remporté le prix du meilleur acteur, en plus d’avoir été nominé plusieurs fois aux Golden Globes et aux David di Donatello la même année.

Retour à Paysage d’hiver

 
  

glass

The Man of Glass (2007)

Gorbaciof

Gorbaciof (2010)

Inscrivez-vous à la Newsletter Eurochannel !

Ne manquez rien de notre programmation et de nos concours et événements exclusifs !