Mystères en Europe - Fées espiègles et esprits malins

Mystères en Europe - Fées espiègles et esprits malins

Toutes les cultures à travers le globe peuvent se targuer d’une histoire culturelle riche, de traditions variées se maintenant de génération en génération. Si certaines sont des contes héroïques à la fin heureuse, d’autres racontent des histoires plus sombres d’âmes hantées, d’apparitions prédisant la mort des humains, et de présences diaboliques ou bienveillantes protégeant les forêts, les eaux, et même les habitats.

Elf hoses

Les islandais bâtissent souvent des petites
maisons pour les créatures enchantées

L’Europe connait bien ce genre de contes fantastiques puisque maintes histoires nourrissent ce folklore auquel beaucoup croient encore : magie, fées, elfes, fantômes terrifiants… Chaque pays possède sa propre histoire, et certaines régions sont même directement reliées à des phénomènes paranormaux.

Même si l’on peut lire beaucoup d’ouvrages parlant de créatures protectrices de la nature à travers l’Europe, ces histoires sont bien plus populaires en Europe du Nord et en particulier en Irlande et en Islande. Ces contes sont racontés à travers les âges depuis des siècles, et font partie intégrante de la culture islandaise : à tel point que les islandais suivent à la lettre les mises en garde des légendes. Dans cette région, on raconte souvent des histoires parlant d’esprits bienveillants se transformant en créatures animales redoutables pour protéger leur terre des envahisseurs. Certains prétendent même voir des sirènes nager dans l’eau.

Les fermiers veillent toujours à ne pas déplacer les rochers, qui sont les maisons des trolls. On a même parfois déplacé ou annulé des projets de construction qui risquaient de perturber ces créatures magiques.

D’autres créatures naturelles connues du folklore européen sont les fantômes. Ces apparitions mettent en garde, prédisent, ou condamnent la mort des humains qui croisent leur chemin : frissons garantis ! En France, tout le monde connaît l’histoire de la Dame Blanche. La légende dit que les dames blanches sont des esprits qui annoncent ou provoquent la mort des humains dans un délai de 7 jours.

Les voisins des français, les espagnols, ont des légendes similaires de fantômes : ils provoquent la mort de ceux qu’ils croisent. Ce conte espagnol celtique populaire dans le nord du pays – dans les communautés de la Galice et des Asturies – est appelée la « Santa Compaña » (Sainte compagnie). La légende raconte qu’il s’agit d’une apparition d’une procession de morts ou d’âmes tourmentées, errant au sein d’une paroisse à minuit. La procession porte une croix, portée par un humain qui aurait croisé le chemin de la Compagnie Sainte et qui aurait alors dû assumer cette lourde tâche.

     

Illustration ghost woman

La santa compaña

Cette personne ne peut se libérer de ce sort que s’il trouve une autre personne, qui puisse voir la Compaña, pour porter la croix. Pour échapper au sortilège, la personne qui voit la Santa Compaña doit tracer un cercle au sol, y rentrer, prier, et tenter tant que possible de ne pas entendre la voix des âmes mortes.

Retour à La falaise

Inscrivez-vous à la Newsletter Eurochannel !

Ne manquez rien de notre programmation et de nos concours et événements exclusifs !