À l'antenne 14:05 - 15:30Applaudissements (Danemark)
Ce soir 20:50 - 22:30Joyeux compères (Russie)

Premier Ministre - Pologne

Prime Minister

Prime Minister

Prime Minister

Prime Minister

Prime Minister

Prime Minister

Prime Minister

Prime Minister

Prime Minister

 

 

 

 

 

 

La Pologne et son passé communiste

Horaires de programmation

Premier Ministre (Ekipa, 2007)
Pologne

La série Premier Ministre explore la réalité du monde politique polonais, ses politiciens et les rouages de la démocratie. La réalisatrice, Agnieszka Holland, avait déjà eu l’occasion de travailler sur des séries telles que Sur écoute et Cold Case. Cette nouvelle création est un exemple de son habileté à attirer l’audience dans un monde de fiction qui donne le sentiment d’être au cœur de la réalité. L’esthétique réaliste de la série est assez similaire à celle explorée dans A la Maison blanche, ou Sur Ecoute.


La série commence par une découverte : le Premier Ministre actuel, Henryk Nowasz (Janusz Gajos) a fait partie des services secrets de la République de Pologne. Selon les règles du gouvernement, il démissionne et nomme un professeur en économie et sciences politiques Konstanty Turski (Marcin Perchuc) en tant que successeur temporaire, en attendant de pouvoir prouver son innocence.
Turski accepte la proposition du Premier Ministre avec hésitation. Cette décision entraine une série de disputes avec les députés, le président du parti de la coalition, l’opposition et les médias.

Premier Ministre explore la dimension dramatique de la politique, sa complexité humaine, les gloires et horreurs des ses batailles et de ses choix quotidiens.

Épisode 1:

Le leader de l’opposition découvre que le Premier Ministre, Henryk Nowasz (Janusz Gajos), a fait partie des services secrets polonais lors de la période communiste. Il laisse l’information circuler jusqu’aux oreilles du public. Nowasz en est informé et prévoit un rendez-vous avec le parti. Il décide de démissionner et nomme Konstanty Turski (Marcin Perchuc), professeur d’économie et de sciences politiques comme successeur. Cette décision de convient pas à Sochaczewski (Boguslawa Schubert) qui vient tout juste de devenir leader du parti.

Épisode 2:

Suite à un scandale, le Premier ministre Nowasz (Janusz Gajos) doit démissionner. Les rumeurs portées par les médias selon lesquelles il a servi dans les services secrets durant l'occupation communiste de la Pologne, le forcent à quitter ses fonctions. Pour le remplacer, le Centre polonais nomme un professeur de sciences politiques, qui a priori hésite à accepter le poste, Konstanty Turski (Marcin Perchuc). Cela va contre la volonté du parti d'opposition, qui cherchent à nommer Sochaczewski (Boguslawa Schubert), plaçant ainsi l'un des leurs à la présidence. Leurs plans sont contrecarrés, et Turski se retrouve à un poste dont son pays a besoin, mais qu'il n'a jamais désiré. Pendant ce temps, une grève de la faim dans une fabrique de vêtements déclenche un enchaînement d'événements graves. Turski est forcé de choisir entre les explications de son conseiller, et sa propre solution au problème.

Épisode 3:

Le nouveau Premier ministre, le professeur Turski (Marcin Perchuc), débute sa nouvelle carrière en remaniant l'équipe de conseillers de son prédécesseur Nowasz (Janusz Gajos). Cette équipe est composée d'un ex-président de banque, Julia Rychter (Katarzyna Gniewkoska), une économiste, Dr Guss (Marek Kalita), et le trio Adam Niemiec (Krzysztof Stroinski), Aleksandra Pyszny (Katarzyna Herman) et Hubert Kuwerski (Rafal Mackowiak). Pendant un temps, cette équipe de choc semble pouvoir mettre les choses sur la bonne voie, et Turski semble gagner peu à peu la reconnaissance du peuple en se comportant comme un leader éminent, professionnel, rusé, et déterminé. Mais cette élan s'arrête lorsqu'un groupe armé néo-fasciste envahit un festival d'art et prend en otage les participants. L'heure tourne, non seulement pour les otages, mais aussi pour l'administration naissante de Turski.

Épisode 4:

Turski (Marcin Perchuc), le nouveau Premier ministre, est débordé : un groupe de terroristes retient des otages, et exige des millions de dollars en échange de leurs vies. Turski et sa nouvelle équipe de conseillers doivent travailler rapidement pour sauver les otages, et la réputation de l'administration. Avec la police, ils capturent le chef terroriste, les membres de son équipe, Hubert (Rafal Mackowiak) et Joanna (Magdalena Poplawski), doivent gérer la frénésie médiatique qui suit. L'ex-épouse d'Hubert, Marta Kolodziejczyk (Ewa Kutynia), demande qu'un dispositif d'écoute soit placé dans le château. Rapidement, les otages sont sauvés et les terroristes sont mis en garde à vue. Turski étant à l'origine de cette victoire, il doit maintenant composer avec le leader de la coalition Jan Matajewicz (Marek Frackowiak) qui tente de s'approprier ce succès. 

Épisode 5:
Dans le monde impitoyable de la politique, parfois un attentat terroriste n'est qu'un début. L'équipe de Tursky rencontre de nouveaux problèmes. En effet Aleksandra (Katarzyna Herman) est forcée de relever un nouveau défi. Du pétrole a été découvert dans la mer Baltique, et l'administration doit gérer la diffusion de ce nouveau scandale. Pendant ce temps Julia (Katarzyna Gniewkowska) doit gérer la nouvelle législation sur l'agriculture mise en place par la coalition. De nouveaux défis se posent, toutefois, lorsque Radek, assistant d'Aleksandra, dissimule des documents gouvernementaux afin d'aider se protéger. Quant à lui, le Premier ministre Turski (Marcin Perchuc) doit, à la demande de sa femme, aider une femme polonaise dont le mari a disparu en Syrie. Pour compliquer encore les choses, Turski reçoit la visite surprise de l'ambassadeur danois qui veut annexer la Pologne.
 
Épisode 6:
L'ancien Premier ministre Nowasz (Janusz Gajos) continue, aujourd'hui encore, à affronter les accusations de lien avec les services secrets communistes. Il est forcé d'ouvrir une enquête privée. Son successeur intérimaire, le Premier ministre Turski, a ses propres défis, ce qui peut l'obliger à choisir entre assumer son rôle de père, de mari, ou de Premier ministre.
 
Épisode 7:

Le Premier Ministre polonais, Turski (Marcin Perchuc) doit faire face a la montée du chômage dans son pays alors que Màajewicz (Marek Frackowiak), le leader du partie de droite, suggère que l'achat d'un avion de chasse F-16 est un bon investissement. Parallèlement, Aleksetra (Kàarzyna Herman) est menacée par le chef du mouvement féministe d'opposition...

Épisode 8:

Le Premier Ministre, Turski est occupé à mettre en application un plan de réformes. Derrière les tensions politiques, des drames personnels touchent les assistants du Premier Ministre. Les tensions sont telles qu'après s'être entretenu avec le Premier Ministre, le vice-Ministre de la police est victime d'une attaque cardiaque. Lejour même, le leader du parti d'extrême-droite est torturé et l'accusée se trouve être Joanna Sarnowska (Magdalena Poplawski).
 
Épisode 9:
Au milieu de la nuit, les services secrets évacuent la famille Turski dans un lieu sûr en sous-sol. Le Premier Ministre y apprend la menace d'un essai atomique qui pourrait mettre en danger toute l'administration entière. Turski refuse de cacher la vérité au sujet de la menace. Le Président, quant à lui, préférerait laisser le gouvernement américain résoudre la crise. À l'aube, Turski retourne à son bureau et doit faire face à une grève de la fonction publique. Turski finit tout de même par découvrir que ce sont les Russes qui se cachent derrière les essais nucléaires. Turski décide de cacher cette découverte au Président, et donne à l'ambassadeur du Belarus un ultimatum. Turski critique alors publiquement la menace lors de sa conférence de presse.
 
Épisode 10:
Joanna Sarnowska passe la nuit avec Hubert Kuwerski (Rafal Mackowiak). Sa carrière a été décimée par des accusations, elle aurait abattu le leader du parti d'extrême-droite. Elle est arrêtée et les médias internationaux lapident sa réputation. Kuwerski est suspendu jusqu'à nouvel ordre. Il risque désormais sa propre carrière pour prouver son innocence, ne sachant pas si elle est vraiment coupable ou pas...
 
Épisode 11:

Alexandra (Katarzyna Herman) apprend que l'affaire contre les criminels n’aura pas de suite. Pendant ce temps, le Premier Ministre Turski (Marcin Perchuc) et son assistant (Marcin Bosak) recherchent un soutien parmi les partis d'opposition. Le Président Nowasz (Janusz Gajos) visite le sanatorium. Il est à la recherche d'une recrue pour l'Organisation des Nations Unies…

Épisode 12:

Turski (Marcin Perchuc), le Premier Ministre, est agressé par un homme avec un couteau. Il est sauvé, mais l’agent secret est gravement blessé dans la bagarre. L'agent en convalescence à l'hôpital, déclare son amour pour Weronika (Agnieszka Podsiadlik).

Épisode 13:

Un garçon de sept ans perd la vie et traumatisée par la mort atroce de l'enfant,  Julia (Katarzyna Gniewkowska) s’isole à une adresse secrète. Pendant ce temps, le bureau du Premier Ministre est assiégé par des militants armés d'une pétition de 100.000 signatures, demandant le retrait des troupes polonaises en Irak. Turski (Marcin Perchuc) cède, promettant un débat sur la question…

Épisode 14:

Le président meurt, les circonstances poussent Turski (Marcin Perchuc) à devenir le leader de la nation. Mais d'abord, il doit faire face à Matajewicz (Marek Frackowiak), qui a comploté d'assassiner un important officier des renseignements…

Horaires de programmation 

Inscrivez-vous à la Newsletter Eurochannel !

Ne manquez rien de notre programmation et de nos concours et événements exclusifs !